LE  GOUYARD

Pendant toute ma carrière d'arpenteur il m'a suivi dans chaque mission. C'était mon aide. Sans lui je ne pouvais pas approcher les vestiges d'une limite que je recherchais: la fin d'une muraille, un élément remarquable rare, un vieille borne en pierre, toutes sortes d'archives du sol enfouies sous les épaisses broussailles: ronces, épines noires, fougères ,noisetiers......

Aujourd'hui, cet outil très coupant, appeler aussi "croissant" de par sa forme, me permet de débroussailler ou de me frayer un chemin pour découvrir, dans les vallées profondes, abandonnées, et sombres, les ruines des anciens moulins à eau abandonné parfois depuis plus d'un siècle.    

aa30